Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde de papier

Le monde de papier

Résumés faits maison, avis mijotés à petit feu et blogueuse-lectrice aux petits oignons...

Lucian

Lucian
Lucian

Petite intro, avant d'entrer dans le vif du sujet : ces temps-ci, je n'ai pas été très active... Bon, ok, pas du tout, même. Donc, cette semaine ainsi que les autres, je reprends du service !

Pour repartir en beauté, résumé d'un livre que j'ai acheté chez Emmaüs et qui est tout simplement génial.

Auteur(e) : Isabel Abedi Genre : Contemporain Editions : Bayard Jeunesse Avis : Doublement Génial Niveau : Grand (13/17 ans, voir même plus)

Résumé :

Rebecca ne cesse de croiser le chemin de Lucian, un jeune homme qui ne sait pas d'où il vient et qui il est. Tout aurait pu s'arrêter là, avec d'un côté un garçon sans origines et de l'autre, une fille qui n'en à rien a faire qu'un adolescent la suive partout. Seulement, elle ne peut s'empêcher de penser à lui et ressent une étrange douleur au niveau de la poitrine lorsqu'il est loin d'elle. Quant à lui, il rêve chaque nuit de la jeune femme et a des visions étranges concernant son futur.

Alors, on aurait pû croire que tout finit bien, qu'ils sortent ensemble et tout le blabla qui va avec. Mais, ce n'est pas si simple que ça car tout le monde semble se méfier de Lucian. Et entre Suse qui fait la morale à Rebecca, Sebastian qui est jaloux du jeune homme et Jeanne (la mère de Rebecca) qui fait tout pour éloigner les deux adolescents, Rebecca est exilée à Los Angeles, loin du garçon. La distance qui les sépare est affreusement douloureuse.

Quel est ce lien qui unit Lucian et Rebecca ? Qui est réellement le jeune garçon ?

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce livre. Non, c'est pas vrai, "beaucoup aimé" est bien trop faible pour désigner le sentiment que j'ai éprouvé en le lisant. Bref, les personnages (surtout Lucian, en fait) étaient très attachants, très émouvants. Finalement, ça m'a beaucoup fait penser à Roméo et Juliette : tout semble les séparer et pourtant un lien unique les unis.

Ah, oui : la fin est triste.

En fait, ce n'est pas vraiment contemporain car il y a un peu de fantastique dans l'histoire. L'une des (nombreuses) choses qui font que j'ai tant aimé ce bouquin c'est la couverture. Après tout, ça joue un rôle important...

P.S : Traduit de l'Allemand par Laurence Bouvard

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article